Aller au contenu

Votre panier est vide.

Le surmenage au travail : comment en détecter les signes et apprendre à y faire face ?

Accueil / Dossier bien être / Le surmenage au travail : comment en détecter les signes et apprendre à y faire face ?
surmenage

De plus en plus reconnu et diagnostiqué par les médecins, le surmenage au travail est un sujet à prendre très au sérieux. En effet, 490 000 cas, c’est l’estimation du nombre annuel de cas d’épuisements professionnels. Mais quel est donc ce nouveau fléau ?

Le surmenage au travail, c’est quoi ?

Intellectuel ou physique, le surmenage est caractérisé par un état d’épuisement avancé de l’organisme. Il survient à la suite d’efforts intenses et prolongés, souvent dans les milieux professionnels où la pression hiérarchique est trop forte ou lorsque le management n’est pas adapté.

Les signes du surmenage au travail

Le surmenage peut se manifester de différentes manières. Si un doute survient, il est nécessaire de consulter un médecin qui pourra correctement diagnostiquer le problème. Cependant, plusieurs signes sont caractéristiques de cet état : les vertiges, la fatigue, les migraines, la baisse d’énergie ou encore l’irritabilité.

À savoir : en cas de doute sur un potentiel surmenage, il existe des tests en ligne afin de faire un point sur son état psychologique et physique. Ne remplaçant en aucun cas le diagnostic d’un professionnel de santé, il permet cependant d’orienter les personnes ayant des doutes grâce à quelques questions.

Les solutions pour faire face ou éviter le surmenage au travail

En prévention ou afin de récupérer d’un surmenage au travail, plusieurs solutions existent :

Faites une activité physique

Les bienfaits du sport sur la santé ne sont plus à prouver. En plus de maintenir une bonne forme physique, la pratique d’une activité sportive régulière aide à libérer le stress et à dénouer les tensions. La boxe ou encore le running sont d’excellents alliés pour se détendre. De plus, après un effort physique, le corps secrète de l’endorphine : un puissant anti-stress.

Parlez-en

Le surmenage au travail n’apparaît pas du jour au lendemain. Il est le fruit d’une accumulation de stress. L’idéal est d’en parler aux personnes responsables dès que les premiers signes se manifestent. En plus de briser la glace, cette démarche ouvre la porte aux solutions.

Faites des pauses

Souvent négligées, les pauses sont pourtant les meilleures alliées pour le bien-être au travail et la productivité. En effet, à défaut d’exécuter missions sur missions, équilibrer son temps de travail et sa récupération permet de moins stresser et ainsi de fournir du travail de meilleure qualité et dans un meilleur état d’esprit. Entre chaque tâche, pensez donc à vous étirer ou encore à marcher quelques minutes. Pour vous aider, vous pouvez vous appuyer sur la méthode Pomodoro en 5 étapes :

  • Choisissez votre tâche
  • Lancez le chrono adéquat
  • Travaillez à 100% sur votre tâche
  • Faite une courte pause
  • Au bout de 5 Pomodori, faites une longue pause

Déconnectez-vous

Pas pendant le travail bien sûr, mais après ! Il est essentiel d’établir une frontière entre votre vie professionnelle et personnelle afin de garder une relation saine avec le travail. Pour cela, coupez toutes les connexions hors de vos horaires : les mails, les appels, et même les missions en retard. Elles attendront sagement votre retour !

Consommez de la phosphatidylsérine (PS)

La phosphatidylsérine (PS), mais qu’est-ce que c’est ? De la famille des phospholipides, la phosphatidylsérine est le composé majeur des membranes des cellules de l’organisme, et plus particulièrement des neurones, c’est l’allié indispensable pour votre cerveau ! La synthétisation de cette molécule se fait naturellement dans l’organisme mais diminue avec le vieillissement. En parallèle, les habitudes alimentaires actuelles ne permettent plus de couvrir les besoins journaliers en phosphatidylsérine (PS). C’est pourquoi il est souvent intéressant de l’apporter au corps sous forme de supplémentation.

Le surmenage au travail ne doit pas être pris à la légère mais si celui-ci n’en est pas à un stade avancé, il peut être soigné par des solutions douces comme citées précédemment. Il vous suffit de trouver le moyen qui vous convient le mieux !

 

 

Défiler vers le haut